eltonomomo1
eltonomomo2eltonomomo3eltonomomo6eltonomomo5eltonomomo4

MOMO & Eltono – Improbable

8,00 €

115 en stock

Éditions Juste Ici
 
– Documentation de l‘exercice 1 « Improbable » mené par Eltono et MOMO lors de Bien Urbain #2 en septembre 2012 :
Les deux artistes installent des morceaux de bois de récupération à l‘aide d’un maillet et d’une scie dans 52 portes de caves et soupiraux typiques du quartier Battant à Besançon. Seule la tension est employée pour maintenir les pièces en place. Les artistes montrent ainsi une variété d’arrangements possibles en utilisant ces espaces oubliés de la ville. Les résultats peuvent passer inaperçus de par leur similitude avec les réparations faites à la hâte à l‘aide de matériaux de récupération mais leur abondance dans chaque rue révèle vite une démarche intentionnée.
 
– Documentation de l‘exercice 2 « Peinture au cordeau traceur » mené par Eltono et MOMO lors de Bien Urbain en septembre 2012 :
Adapter le principe du cordeau traceur à la craie pour son utilisation avec de la peinture permet de créer de très grandes lignes droites et permanentes sur des bâtiments. Ici, un outil a été créé, permettant d’enrouler une corde dans de la peinture fraîche et de tendre cette corde avec une perche de 6 mètres. Grâce à cet outil, deux opérateurs sont capables de créer des lignes peintes selon n’importe quel angle ; la seule contrainte étant que les lignes doivent obligatoirement partir du sol. Certaines combinaisons de ces lignes ressemblent à une typographie.
 
Mise en page par Lucile Bataille et impression Riso réalisée à l’atelier Superseñor à Besançon, par Claire Giacomel (réédition réalisée en septembre 2016).
 
Livret 20 pages ; bichromie noir et vert + affichette format A3 ; bichromie rouge et bleue.
13.7 x 20 cm
 

 

Editions Juste Ici

– Documentation of the exercise 1 « Improbable » by Eltono and MOMO during Bien Urbain # 2 in September 2012 :
The two artists install bits of found wood with a hand saw and rubber mallet, into 52 cellar door and window spaces particular to Besançon, France. Using only tension to hold these in place, they demonstrate a variety of arrangement possibilities accross a range of spaces in the city. The results may go unnoticed, resembling poor repairs with scrap materials.


– Documentation of Exercise 2 « Tracer line painting » led by Eltono and MOMO at Bien Urbain in September 2012:
A chalk snap-line adapted for paint makes very long and straight permanent lines on buildings. Here, an artifact that winds rope through fresh paint was developped for use with a 6 meter pole to extend the rope. With two operators, a painted line of any angle is possible, but the lines will always originate from the ground. Resulting combinations of there lines resemble typography.
 

Layout by Lucile Bataille and impression Riso realized at the workshop Superseñor in Besançon, by Claire Giacomel (reissue carried out in September 2016). 

Booklet 20 pages; Bichromy black and green + poster A3 size; Bichromy red and blue.
13.7 x 20 cm